L'Apnée

Dans le cadre des sports sous-marins, la plongée en apnée ou plongée libre désigne la plongée avec interruption de la ventilation contrairement à la plongée en bouteille.

 

Des moniteurs exceptionnels !

Moniteurs apnee

3 disciplines

 

L'apnée statique

L'apnée statique est la discipline de base de l'apnée. Elle consiste à retenir le plus longtemps possible sa respiration. Elle est le plus souvent pratiquée en surface, en position allongée, immobile et tête dans l'eau.

Cette discipline permet de travailler sur ses sensations, son relâchement musculaire, sa concentration et son mental. À l'instar de tous les autres types d'apnée, elle doit être pratiquée à deux pour des raisons de sécurité.

 

L'apnée dynamique

L'apnéiste parcourt la plus grande distance possible en immersion dans une piscine. Deux types d'épreuves existent, avec ou sans palmes (appelée "free")

 

L'apnée en profondeur

L'apnée en profondeur regroupe plusieurs disciplines. Toutes ces disciplines se font le long d'un câble vertical servant de guide pour la descente et la remontée.

  • L'apnée en immersion libre où il faut atteindre la profondeur la plus importante en tirant sur le câble à la seule force des bras, à la descente comme à la remontée.
  • L'apnée à poids constant, avec ou sans palmes, pendant laquelle l'apnéiste descend le plus profond possible à la seule force des muscles des jambes et des bras.
  • L'apnée à poids variable où il faut atteindre la profondeur la plus importante à l'aide d'une gueuse. La remontée s'effectue à la palme ou en se tirant au câble. Cette discipline est considérée comme moins dangereuse que le no limit car l'apnéiste n'est pas tributaire du bon fonctionnement du parachute lors de la remontée. En effet, celui-ci remonte par ses propres moyens et n'a pas à craindre un éventuel dysfonctionnement du matériel.
  • L'apnée no limit : c'est dans cette discipline que les plus grandes profondeurs sont atteintes. L'apnéiste descend avec une gueuse, un appareil lesté pesant entre quinze et trente kilos, fixé sur le câble et pouvant se déplacer verticalement. Selon le type de gueuse, la descente peut être contrôlée par un frein. La remontée est possible grâce au parachute, un ballon rempli par l'apnéiste avec une bouteille d'air fixée à la gueuse, ou flotteur rigide dans le cas du dispositif du record de Herbert Nitsch.